Ce sont encore plus de 70 marcheurs qui s'en sont allés à la conquête de la Roche fendue, ce mercredi, lors de la sortie à la brune nuit.

Cette marche était annoncée un peu périlleuse, aussi certains ont pensé pouvoir éviter l'escarpement, en retardant la descente... Finalement, lors d'une descente acrobatique, chacun a pu apprécier l'espace naturel qui sépare cette grosse roche, offrant une fissure de 5 mètre de long, pleine de mystère.

Puis quelques mètres plus bas, la fraicheur dégagée de la dite glacière, a laissée Anne déçue : je ne comprends pas qu'il n'y ait pas une bouteille mise au frais à cet endroit, on pourrait faire un roulement, chaque équipe qui passerait à cet endroit, en déposerait une en échange de celle qu'elle boirait !

A méditer.

            

Après avoir retrouvé une terre plus stable, les marcheurs ont découvert le chemin des Tanchottes avant de faire une halte au Breuil, devant le chalet de l'Empereur.

Voilà encore une marche à la brune nuit qui a permis de découvrir des endroits souvent méconnus.

En partageant le jambonneau, nombreux furent les échanges, les francs comtois sont venus en nombre, les clubs de rando du Val, de St Nabord, et autres sont toujours présents, les Cleuries adorent venir au Girmont, parce que là, les fleurs ont encore le temps de fleurir...

La semaine prochaine la brune nuit emmènera les marcheurs aux Feignes la Noire et au Villerain.